Si vous ne le saviez pas, je suis gay. Lire ce livre c’était un peu une évidence pour moi. Parce que leurs histoires ont aussi eu un impact sur la mienne. C’est grâce à ces personnes qu’aujourd’hui je peux vivre librement, sans crainte, dans à peu près tous les endroits du monde.

Si ces personnes ne s’étaient pas battues hier, si elles n’avaient pas risqué leurs vies pour les générations futures, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

Pride est un livre documentaire qui avance au fil de l’histoire du mouvement LGBTQ. D’avant sa création avant la seconde guerre mondiale, jusqu’au émeutes de Stonewall en juin 1969 qui ont été un moment charnière dans la lutte pour l’égalité.

Avant d’être une lutte pour l’égalité, ça a été une lutte pour la vie. Durant de longue années, les rapports entre personnes de même sexe étaient d’abord un crime punis par la peine de mort puis décriminalisés, étaient toujours punissable d’emprisonnement.

Une après l’autre, des personnes ont pris la paroles, des groupes se sont formés, des manifestations et des émeutes ont éclaté pour que chacun puisse vivre sa vie telle qu’ils le désiraient.

J’ai beaucoup aimé ce livre pour les informations qu’il délivre; de manière détaillée et complète. Le tout, complété par des photos, des affiches et divers documents qui rendaient le tout agréable à lire.

Je ne me suis pas ennuyé à la lecture, à aucun moment. J’ai pris le temps de regarder chaque image, chaque affiche, chaque visage.

La nuit où la police est descendue dans le « stonewall inn » connu pour être un bar de la communauté, ça a été le déclencheur et le point de naissance du mouvement. Après ça il y a eu des nuits et des jours d’émeutes.

Dans tout le livre, on nous explique comment s’est organisé et structuré toute la communauté au cours des 50 dernières années, pour en arriver là où nous en sommes aujourd’hui.

Mais ils n’oublient pas de nous rappeler que tout n’est pas acquis, qu’il ne faut pas dormir sur nos lauriers parce que nos droits pourraient nous être retirés, notamment avec la montée des pouvoirs d’extrêmes. Mais aussi parce qu’il y a encore des endroits dans le monde où l’on peut être tué ou emprisonné parce que nous sommes ce que nous sommes.

Et enfin, dans ce livre, vous retrouvez la communauté à travers divers sphères; comme le sport, le vote du mariage pour tous, la presse, ou encore la musique et la culture en générale.

Si vous faites partie de la communauté LGBTQ+ ou que vous êtes simplement curieux, ce bouquin est une mine d’informations accessible et présenté de manière à ne pas être professorale. Je vous le conseil sans hésiter!

COMMENTAIRE FACEBOOK

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 8 =



Vous recherchiez quelque chose?